819 507 5426 liampratt2007@yahoo.ca

Liam Pratt
819-507-5426
liampratt2007@yahoo.ca
Inspection en bâtiment
Val-David, Laurentides J0T 2N0

INSPECTION PRÉ-ACHAT


Introduction à une inspection Pré-achat

L’achat d’une maison constitue l’un des temps forts de la vie. Rêve et raison, peurs et projets, audace et calcul, tout se mêle face à cet investissement.
En tant que spécialiste de l’inspection en bâtiment, je vous propose de mettre mes connaissances, mes qualifications et mon expérience à votre service pour vous amener en toute confiance et lucidité à la meilleure des transactions.
Partant du principe que toute maison a ses problèmes et tout problème ses solutions, mon but est d’assurer que vous ayez en mains tous les éléments de connaissance et informations indispensables concernant le projet dans lequel vous vous lancez.

À quoi sert une inspection ?

Selon le code civil du Québec (articles 1726 et 1739), tout acheteur se doit d’être « diligent et prudent », ce qui le rend responsable légalement pour tout défaut visible au moment de l’achat. L’inspection fait de vous un acheteur avisé et vous permet de rejoindre de façon éclairée les obligations légales dans lesquelles vous allez vous engager. En effet l’inspecteur, se basant sur ce qui est visible, rend compte de l’état physique de tous les systèmes du bâtiment et de leurs composants et, en cas de doute, recommande des investigations plus approfondies.
Une inspection vous permet ainsi d’avoir une vision exacte de la propriété que vous voulez acquérir, notamment des défauts majeurs apparents qui peuvent influencer votre décision d’achat, le prix à payer, l’usage prévu ou la durabilité du bâtiment. Elle vous aide à comprendre l’importance et les conséquences des déficiences observées, ainsi que l’échelle de budget requis pour les corriger.
Le rapport d’inspection est un document précieux qui vous met dans une position de force au moment des négociations. Il vous permet en outre, à partir des recommandations qui y sont faites, de planifier des améliorations et réparations futures. Enfin, dans le cas malheureux de poursuites ultérieures, il constituera un outil indispensable.

Comment une inspection se déroule-t-elle ?

Sur les lieux, une inspection dure de 2 à 4 heures selon la grandeur, la complexité, l’état et l’âge du bâtiment concerné. Vous, acheteur, et moi-même, inspecteur, faisons l’inspection ensemble (sauf pour les parties dangereuses ou très salissantes !)
Typiquement nous débutons par l’observation de l’environnement extérieur puis nous inspectons l’extérieur du bâtiment lui-même depuis le sol jusqu’au toit inclus. Nous continuons notre inspection à l’intérieur en progressant du bas vers le haut, étage par étage, pièce après pièce, pour finir par le grenier. Nous examinons soigneusement tous les composants et faisons fonctionner tous les systèmes mécaniques (voir liste ci-contre).
Tout au long de la visite, je vous fais part oralement de mes observations. Nous terminons par un résumé des problèmes observés et la liste des étapes à compléter avant la finalisation de l’offre d’achat.
Parfois le vendeur et/ou l’agent immobilier sont également présents et peuvent fournir des informations importantes sur l’historique du bâtiment, les règlements municipaux, les droits acquis ou autres.
Un petit conseil : les avis, opinions et intérêts mêlés des participants, surtout s’ils sont nombreux lors de la visite, peuvent être troublants pour un futur acheteur. Dans ce cas, ne perdez pas de vue que je travaille pour vous, selon l’éthique de ma profession et pour la défense de vos intérêts.

Le rapport

Le rapport final comporte habituellement 20 à 30 pages. Il contient toutes les observations faites durant l’inspection, l’identification des défauts trouvés ainsi qu’une analyse de leur interaction et de ce qu’ils révèlent de l’état de santé de la maison. Des recommandations sont faites pour chaque problème détecté et des photographies s’ajoutent dans les cas cruciaux. Une table des matières située au début du document permet de cibler rapidement les problèmes majeurs ou les recommandations les plus importantes.
Le rapport que vous recevrez aura été écrit spécifiquement pour vous et s’appliquera exclusivement à la maison que nous aurons inspectée ensemble. Il ne s’agira en aucun cas d’une série de cases cochées établie à partir d’un logiciel.
Le diagnostic final sera le fruit non seulement d’observations minutieuses mais d’une réflexion méthodique et documentée souvent nourrie de recherches et de consultations d’associés ou d’experts. Sachez aussi que je prends le temps de faire une 2e inspection de la maison à partir des photos prises durant la visite (200 à 300 par inspection).
Un tel document ne peut que vous être extrêmement précieux, lors des négociations d’achat d’une part, par son impact juridique éventuel d’autre part et aussi pour bien connaître votre future maison et assurer son entretien dans les règles de l’art.
NB : Vous recevrez votre rapport d’inspection complètement finalisé par e-mail à l’intérieur des 3 jours suivant l’inspection. Une version papier est également disponible moyennant un léger supplément.

Combien coûte une inspection ?

Le tarif de base d’une inspection pré-achat est de 500$, taxes incluses. Le coût peut être supérieur en fonction de la grandeur, de la complexité ou de l’âge du bâtiment, de la présence d’un 2ième logement, garage ou dépendance ou de frais de déplacement hors de la région couverte.

Le paiement se fait après l’inspection, par chèque, transfère électronique ou comptant.

Spécial jeunes familles : réduction de 20$ par enfant de moins de 8 ans.

Remarque : le prix déboursé pour une inspection constitue un placement qui est le plus souvent largement récupéré lors des négociations finales d’achat.

Qu’est-ce qui est inspecté ?

L’inspecteur, se basant sur ce qui est visible, rend compte de l’état physique de tous les systèmes du bâtiment et de leurs composants et, en cas de doute, recommande des investigations plus approfondies. Nous inspectons:

  1. Structure:
    • fondation, dalle
    • planchers, murs
    • toiture
  2. Extérieur:
    • drainage
    • aménagements, accès au bâtiment
    • revêtements, solins, scellements
    • soffites, fascias
    • portes, fenêtres
  3. Toit:
    • revêtement
    • solins, scellement, drainage
  4. Plomberie:
    • alimentation et distribution
    • évacuation et ventilation
    • eau chaude
    • appareils, robinetterie
    • cuisine, salles de bain, salle de lavage
    • extérieure
  5. Électricité:
    • alimentation, panneau, câblage
    • prises, interrupteurs, lumières
    • unités de chauffage
  6. Chauffage:
    • générateur de chaleur, sources d’énergie
    • distribution et contrôles
    • chauffage d’appoint
  7. Ventilation mécanique:
    • échangeur d’air (VRC), distribution, contrôles
    • climatiseur, distribution ,contrôles
    • ventilateurs (cuisine, salles de bain, sécheuse)
  8. Isolation et Ventilation:
    • fondation, sous-sol, vide sanitaire
    • plancher, murs
    • comble / entre-toit
  9. Intérieur:
    • planchers, murs, plafonds
    • escaliers, portes, boiserie
    • armoires, comptoirs
    • garage attaché
  10. Santé et Sécurité:
    • sorties de secours
    • détecteurs
    • éléments toxiques
    • nuisances biologiques
    • murs mitoyens

Limitations

La limitation de base d’une inspection pré-achat est que l’inspecteur ne doit rien faire qui endommage ou puisse endommager la propriété, la maison ou son contenu. Ce qui signifie que l’inspection ne se base que sur les signes qui peuvent être vus, sentis ou entendus pour rapporter ou déduire l’état des lieux. L’inspection exclut toute situation qui expose l’inspecteur à un danger ou un risque de santé et les observations se limitent à la date où l’inspection a eu lieu.
Une explication détaillée des inclusions et limitations de l’inspection peut être trouvée sur le site www.anieb.com et sera fournie à l’acheteur avec le contrat de service.

Notes, articles et références

Au sujet des « vices cachés »
Dans une inspection pré-achat, c’est en se servant d’indices visibles qu’un inspecteur découvre assez fréquemment des problèmes qui, en partant, sont invisibles. Mais il ne s’agit pas là de ce que la loi entend par le terme « vices cachés ». Selon sa définition légale, un « vice caché » est non seulement invisible mais aussi impossible à détecter ou déduire à partir d’indices manifestes. Par conséquent aucune inspection pré-achat ne peut prétendre découvrir les « vices cachés » d’une maison.


Exemple de points d’une inspection de PRÉACHAT

Nous observons de la corrosion dans le drain du bain, des dépôts sur la pomme de douche et des taches sur la robinetterie, indices possibles d’une qualité d’eau problématique. Outre l’aspect esthétique, cela peut affecter la durée de vie des composants du système d’eau propre.

Nous recommandons de faire effectuer une analyse de l’eau afin de déterminer la pertinence d’un système de traitement.

Nous constatons que la ligne électrique est à une distance non sécuritaire de l’acier de la toiture (approximativement 8 pouces).
Notons que cette ligne reste la responsabilité du propriétaire et le coût de son remplacement peut être élevé.

Nous recommandons de consulter un électricien et/ou Hydro-Québec afin de vérifier la sécurité de l’installation et d’établir un estimé des correctifs nécessaires, ce avant de prendre la décision d’achat.

La cheminée est en métal isolé et ne manifeste aucun signe de surchauffe. Nous observons cependant que l’isolant du grenier est en contact direct avec la cheminée, ce qui constitue un danger potentiel, quoique minime, de feu.

Nous recommandons un nettoyage et une vérification de la cheminée avant de la mettre en service.

Nous observons que la sortie de la sécheuse est mal scellée au mur. Nous voyons également de la charpie en arrière du solin de la sortie. Cela indique que le conduit est mal attaché à la sortie, permettant ainsi à d’air chaud et humide de s’échapper en arrière du solin et donc possiblement en arrière du revêtement. Ceci peut provoquer une dégradation prématurée des composants muraux.

Nous recommandons de vérifier l’installation de la sortie de la sécheuse et assurer son étanchéité.