819 507 5426 liampratt2007@yahoo.ca

Liam Pratt
819-507-5426
liampratt2007@yahoo.ca
Inspection en bâtiment
Val-David, Laurentides J0T 2N0

 

INSPECTION PRÉ-RÉCEPTION

 


Introduction à une inspection pré-réception

Prendre possession de votre nouvelle maison ou nouveau condo est un moment longuement anticipé, mêlé de joie et d’anxiété. En tant que spécialiste en inspection résidentielle, j’emploierai mes connaissances, mes qualifications et mon expérience pour vous assurer d’obtenir la qualité de construction à laquelle vous vous attendez et pour laquelle vous avez payé.

À quoi sert une inspection ?

La loi (L.R.Q., c.B-1.1) oblige tout acheteur de quelque résidence que ce soit d’exécuter une inspection de pré-réception. L’objectif de cette inspection est de vérifier si tous les travaux convenus avec l’entrepreneur sont terminés dans les règles de l’art et de noter ceux qui doivent être parachevés, corrigés ou repris. Vu la pression qui existe dans l’industrie de la construction et sur un chantier, la complexité des maisons d’aujourd’hui, les progrès constants de la science des bâtiments et les changements requis par les nouveaux codes de la construction, cette tâche de vérification est singulièrement complexe. L’expérience et les compétences d’un inspecteur qualifié vous garantissent une inspection complète Une inspection de qualité, faite par un professionnel et accompagnée d’un rapport documenté est d’autant plus précieuse qu’elle est suivie de la signature de la « Réception du bâtiment », document qui libère l’entrepreneur de toute responsabilité par rapport aux travaux non faits ou mal complétés, qui sont visibles mais pas notés au moment de l’inspection (*). Autrement dit, il est à la charge de l’acheteur de corriger tout ce qui n’a pas été mentionné pas sur la liste de vérification.

*Des délais très importants sont indiqués dans le Plan de garantie et il est fortement recommandé de lire et de s’assurer de bien comprendre tout le document fourni par l’entrepreneur, aussi disponible sur le site www.rbq.gouv.qc.ca/plan-de-garantie.

Comment une inspection se déroule-t-elle ?

L’inspection Pré-réception se fait en utilisant une liste de vérification conçue et approuvée par la Régie du bâtiment du Québec. Mais nous ferons bien plus que remplir une liste au cours de notre inspection.
Sur les lieux, une inspection dure de 2 à 4 heures selon la grandeur et la complexité du bâtiment concerné. Vous, acheteur, et moi-même, inspecteur, faisons l’inspection ensemble en compagnie de l’entrepreneur qui peut fournir des informations importantes sur la construction, les règlements municipaux, les droits d’acquis ou autres.
Typiquement, nous débutons par l’observation de l’environnement extérieur puis nous inspectons l’extérieur du bâtiment lui-même depuis le sol jusqu’au toit inclus. Nous continuons notre inspection à l’intérieur en progressant du bas vers le haut, étage par étage, pièce après pièce, pour finir par le grenier. Nous examinons soigneusement tous les composants visibles et faisons fonctionner tous les systèmes mécaniques (voir liste ci-contre) et nous apportons des commentaires sur ceux qui montrent des déficiences ou problématiques.
Nous portons une attention particulière aux travaux supplémentaires que le client a pu demander à l’entrepreneur ainsi qu’aux éléments touchant la sécurité et la santé.

Tout au long de la visite, nous remplissons la liste de vérification RBQ, je prends des photos et je vous fais part oralement de mes observations. Nous terminons, sur les lieux, avec un résumé des problèmes observés et, normalement, la signature de la « Réception du bâtiment », qui inclut tous les travaux devant être parachevés, corrigés ou repris par l’entrepreneur.
Un petit conseil : La coopération de l’entrepreneur peut être très bénéfique mais n’est pas nécessairement toujours assurée. Dans ce cas, ne perdez pas de vue que je travaille pour vous, selon l’éthique de ma profession et pour la défense de vos intérêts.

Le rapport

En plus de la liste de vérification RBQ, le rapport final comporte habituellement 20 à 30 pages. Il contient toutes les observations faites durant l’inspection, l’identification des défauts trouvés ainsi qu’une analyse de leur interaction et de ce qu’ils révèlent sur la maison. Des recommandations sont faites pour chaque problème détecté et des photographies s’ajoutent dans les cas cruciaux. Une table des matières située au début du document permet de cibler rapidement les problèmes majeurs ou les recommandations les plus importantes.
Le rapport que vous recevrez aura été écrit spécifiquement pour vous et s’appliquera exclusivement à la maison que nous aurons inspectée ensemble. Il ne s’agira en aucun cas d’une série de cases cochées établie à partir d’un logiciel.
Le diagnostic final sera le fruit non seulement d’observations minutieuses mais d’une réflexion méthodique et documentée souvent nourrie de recherches et de consultations d’associés ou d’experts. Sachez aussi que je prends le temps de faire une 2e inspection de la maison à partir des photos prises durant la visite (300 à 500 par inspection).

NB : Vous recevrez votre rapport d’inspection complètement finalisé par e-mail à l’intérieur des 3 jours suivant l’inspection. Une version papier est également disponible moyennant un léger supplément.

Combien coûte une inspection ?

Le tarif de base d’une inspection pré-réception est de 500$, taxes incluses. Le coût peut être supérieur en fonction de la grandeur ou de la complexité du bâtiment, de la présence d’un 2ième logement, garage ou dépendance ou de frais de déplacement hors de la région couverte.

Le paiement se fait après l’inspection, par chèque, transfère électronique ou comptant.

Spécial jeunes familles : réduction de 20$ par enfant de moins de 8 ans.

Remarque : le prix déboursé pour une inspection constitue un placement qui est le plus souvent largement récupéré par la suite.

Qu’est-ce qui est inspecté ?

L’inspecteur, se basant sur ce qui est visible, rend compte de l’état physique de tous les systèmes du bâtiment et de leurs composants et, en cas de doute, recommande des investigations plus approfondies. Nous inspectons:

  1. Structure:
    • fondation, dalle
    • planchers, murs
    • toiture
  2. Extérieur:
    • drainage
    • aménagements, accès au bâtiment
    • revêtements, solins, scellements
    • soffites, fascias
    • portes, fenêtres
  3. Toit:
    • revêtement
    • solins, scellement, drainage
  4. Plomberie:
    • alimentation et distribution
    • évacuation et ventilation
    • eau chaude
    • appareils, robinetterie
    • cuisine, salles de bain, salle de lavage
    • extérieure
  5. Électricité:
    • alimentation, panneau, câblage
    • prises, interrupteurs, lumières
    • unités de chauffage
  6. Chauffage:
    • générateur de chaleur, sources d’énergie
    • distribution et contrôles
    • chauffage d’appoint
  7. Ventilation mécanique:
    • échangeur d’air (VRC), distribution, contrôles
    • climatiseur, distribution ,contrôles
    • ventilateurs (cuisine, salles de bain, sécheuse)
  8. Isolation et Ventilation:
    • fondation, sous-sol, vide sanitaire
    • plancher, murs
    • comble / entre-toit
  9. Intérieur:
    • planchers, murs, plafonds
    • escaliers, portes, boiserie
    • armoires, comptoirs
    • garage attaché
  10. Santé et Sécurité:
    • sorties de secours
    • détecteurs
    • éléments toxiques
    • nuisances biologiques
    • murs mitoyens

Limitations

La limitation de base d’une inspection pré-réception est que l’inspecteur ne doit rien faire qui endommage ou puisse endommager la propriété, la maison ou son contenu. Ce qui signifie que l’inspection, ne se base que sur les signes qui peuvent être vus, sentis ou entendus pour rapporter ou déduire l’état des lieux.
L’inspection exclut toute situation qui expose l’inspecteur à un danger ou un risque de santé et les observations se limitent à la date où l’inspection a eu lieu.
Une explication détaillée des inclusions et limitations de l’inspection peut être trouvée sur le site www.rbq.gouv.qc.ca/fileadmin/medias/pdf/Publications.

Notes, articles et références concernant le plan de garantie

L’entrepreneur qui vend ou construit un bâtiment doit être couvert par le plan de garantie obligatoire autorisé par la RBQ. Dans le cas où l’entrepreneur manque à ses obligations légales ou contractuelles, le plan de garantie offre des protections avant la réception, à la réception et après la réception.
Au moment où l’entrepreneur considère que votre maison est prête, il vous le signale et vous invite à l’Inspection de pré-réception à la fin de laquelle vous signez la Réception du bâtiment. La réception du bâtiment peut être signée avec réserves s’il reste des éléments à corriger et/ou parachever, ce qui est fréquemment le cas. Une fois la réception du bâtiment signée, vous avez encore trois jours pour compléter la liste des travaux à corriger ou à parachever (à condition que vous n’ayez pas encore emménagé dans votre nouvelle maison).
Dès que l’entrepreneur a terminé tous les travaux que vous avez indiqués dans la liste de l’inspection, vous signez avec lui la déclaration de Fin de travaux.
Chacune de ces étapes et leur désignation sont importantes pour bénéficier de votre garantie de bâtiment. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de lire la brochure Le Plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs disponible sur le site www.rbq.gouv.qc.ca/plan-de-garantie sous la rubrique Publications.


Exemple de points d’inspection d’une PRÉRÉCEPTION

Nous notons un manque important de barre d’anti-flambement et de contreventement, éléments structurels importants dans des conditions climatiques extrêmes (charge de neige et vent). Ce manque peut annuler toute garantie d’ingénierie.

Travail à parachever par l’entrepreneur:
Rrajouter des barres d’anti-flambement dans les règles de l’art.

Nous observons que les prises situées près de l’évier  ne répondent pas au test de fuite à terre. D’après les indications du panneau électrique, elles sont branchées sur un disjoncteur de type AFCI (86A). Ce type de disjoncteur offre une certaine protection de fuite à terre mais ne peut pas être utilisé pour remplacer une protection de classe A DDFT. L’installation actuelle présente un risque de choc électrique.

Travail à corriger par l’entrepreneur:
Installer dans les règles de l’art une protection de fuite à terre (DDFT) aux endroits nécessaires.

Nous observons une boursouflure dans les bardeaux du versant droit sur le garage indication possible d’un objet en dessous des bardeaux. Ceci créé des risques de cassage prématuré des bardeaux et éventuelle perte d’étanchéité.

À être corriger par l’entrepreneur.

Nous observons qu’il y a un solin manquant à la rencontre du toit et du mur de brique.
L’étanchéité de la jonction n’est assuré que par une joint de calfeutrant, une solution temporaire qui crée des risque d’éventuelle d’infiltrations d’eau et subséquemment détérioration de la structure.

À être corrigé par l’entrepreneur :
Installer les solins nécessaires afin d’assurer l’étanchéité a long terme de la toiture.